Maladie parodontale : gingivite, parodontite, abcès… | Clinique Citysmile

Maladie parodontale

L’accumulation de tartre sur les dents et différents facteurs sont responsables de maladies que l’on dit parodontales. Elles touchent en effet le parodonte, des tissus qui entourent et soutiennent les dents. Les problèmes de gencive telle que la gingivite ou la parodontite concernent de nombreux patients. Ils doivent être soignés, car, si ces maladies se compliquent, elles peuvent mener à un déchaussement dentaire, voire à la perte d’une ou plusieurs dents. Nous vous proposons d’en savoir plus sur les maladies parodontales, leurs causes, symptômes et traitements. Et si vos gencives vous font souffrir, qu’elles saignent au moindre contact, sont rouges et gonflées, contacter votre médecin dentiste.

Parodontologie : focus sur le parodonte

La parodontologie est une discipline médicale dont l’objectif est d’observer le parodonte et de prévenir et traiter les éventuelles maladies dont il pourrait souffrir. Mais qu’est-ce que le parodonte ?

Le parodonte désigne l’ensemble des tissus de soutien de la dent. Il comprend la gencive, qui en est la partie visible. Cette partie de la muqueuse buccale fonctionne comme un manchon étanche autour de la dent. Elle recouvre l’os alvéolaire, lequel entoure et maintient la dent. Elle est reliée à lui par le ligament alvéolo-dentaire, appelé aussi desmodonte. Enfin, le cément est une couche de protection fine et dure qui entoure les racines de la dent et assure la cohésion entre la dent et l’os.

Si la parodontologie vise à traiter les maladies parodontales, elle est également invoquée pour en soigner les séquelles, telles qu’un déchaussement dentaire, ou pour remplacer une dent perdue par un implant.

La gingivite, la maladie parodontale la plus fréquente

La gencive est la partie visible du parodonte. Pour de multiples raisons, elle peut être inflammée, une situation que l’on désigne sous le nom de gingivite. Le plus souvent, c’est l’hygiène bucco-dentaire qui est en cause, l’accumulation de tartre irritant la muqueuse et la rendant vulnérable aux attaques bactériennes. La gencive devient alors rouge foncé, elle gonfle, prend un aspect lisse et saigne au moindre contact. Quelles sont les différentes formes de la gingivite ? Comment éviter cette inflammation des gencives ? Quels sont les soins possibles ? Nous répondons à toutes vos questions.

La parodontite, une complication de la gingivite

Si la gingivite n’est pas traitée, elle peut mener à la parodontite, soit l’inflammation du parodonte. Les conséquences de cette maladie parodontale peuvent être désastreuses. En effet, la destruction progressive de l’os alvéolaire mène irrémédiablement au déchaussement dentaire, voire à la perte de la dent. En fonction de l’avancement de la parodontite et de sa gravité, le médecin dentiste peut décider de l’extraction de la dent et de son remplacement par une prothèse. Il s’agit en tous les cas d’agir rapidement afin d’éviter toute complication.

La récession gingivale, un des symptômes d’une maladie parodontale

En cas de gingivite et, a fortiori, de parodontite, la gencive perd de sa structure et de son épaisseur. Elle se rétracte progressivement, laissant apparaître les racines de la dent. Cette récession gingivale fait alors apparaitre les dents plus longues et peut entrainer une hypersensibilité dentaire. La dent peut également se déchausser et, à terme, tomber. Plusieurs techniques chirurgicales permettent de corriger cet aspect des gencives. Mais avant de restaurer la muqueuse, il est nécessaire de traiter les causes de la récession gingivale.

Un abcès sur la gencive : le signe d’une infection bactérienne

Un abcès sur la gencive ou au niveau d’une dent traduit la présence de bactéries, lesquelles, en proliférant, ont déclenché une infection. Comment se forme un abcès gingival ? Comment le reconnaître ? Quel traitement permet de soigner cette infection de la gencive ? Nous répondons à vos questions et vous donnons des conseils pour éviter l’apparition de tels problèmes de gencive.