Quels sont les symptômes de la parodontite ? | Clinique Citysmile | Clinique Citysmile

Les symptômes de la parodontite

Les maladies parodontales sont essentiellement dues à une accumulation de plaque dentaire et de tartre. L’hygiène bucco-dentaire est ainsi responsable de la plupart des parodontites. Les bactéries se propagent jusqu’à atteindre les tissus de soutien de la dent, le parodonte qui est composé des gencives, mais aussi de l’os alvéolaire. Quand se dernier est détruit, la dent ne peut plus être maintenue, ce qui peut mener à son déchaussement et à sa perte. Pour éviter de tels désagréments, il faut agir rapidement pour stopper la maladie suffisamment tôt. Apprenez à reconnaître les symptômes de la parodontite. Vous pourrez alors contacter votre médecin dentiste pour un traitement adapté.

Les principaux symptômes : des gencives gonflées et des saignements spontanés

La parodontite peut être localisée au niveau d’une seule dent. Elle peut également concerner plusieurs dents. Dans tous les cas, au premier stade de la maladie, les principaux symptômes sont semblables à ceux de la gingivite, cette inflammation des gencives qui précède l’atteinte des autres tissus parodontaux.

Les signes annonciateurs d’une gingivite, voire d’une parodontite, sont les suivants :

  • Des gencives qui saignent spontanément ou par contact, par exemple au moment de vous brosser les dents ou lors de la mastication
  • Des gencives gonflées et lisses
  • Des gencives anormalement rouges
  • Des gencives douloureuses ou sensibles

Dans l’absolu, une gencive qui saigne doit vous mener chez le dentiste. Les saignements gingivaux spontanés ou par simple contact sont les signes d’alerte d’une inflammation.

Les autres symptômes à prendre en considération

En fonction de l’avancement de la parodontite, d’autres symptômes s’ajoutent au saignement des gencives et à leur enflure. Ils annoncent généralement que la gingivite se complique en parodontite :

  • La formation de poches gingivales: entre la gencive et la dent se crée une poche dans laquelle se concentrent des bactéries
  • Une mauvaise haleine persistante (halitose), un goût désagréable dans la bouche
  • Des dents qui bougent, un signe que les tissus de soutien sont atteints. La perte osseuse peut être en partie détectée à la radiographie
  • Une prothèse qui ne tient plus correctement
  • La rétractation des gencives: la récession gingivale donne l’impression que les dents sont plus longues. Elles sont également plus sensibles au chaud et au froid
  • Des abcès fréquents sur les gencives, une suppuration entre les dents
  • Des douleurs, mais la parodontite n’en occasionne pas systématiquement

Ces différents signes indiquent que le processus de destruction du parodonte est en cours. Heureusement, il s’effectue de manière lente et progressive. Dès les premiers symptômes, il est donc toujours temps de consulter un dentiste afin de stopper la propagation de la maladie et de conserver en bonne santé dents et parodonte.

Diagnostic et traitement de la parodontite

Avant de mettre en place un traitement de la parodontite, le médecin dentiste étudie le degré d’avancement de la maladie. Pour cela, il sonde les poches parodontales afin d’en mesurer la profondeur. Une radiographie permet par ailleurs de s’assurer de l’état de l’os alvéolaire.

Selon l’avancée de la parodontite, le médecin dentiste appliquera un traitement approprié. Le plus souvent, il consiste en un détartrage et un surfaçage radiculaire. L’adoption d’une bonne hygiène bucco-dentaire fait également partie du traitement de la maladie parodontale. Seul un brossage de dents efficace et régulier permet de limiter l’accumulation de tartre et de garder une bouche en bonne santé. L’arrêt du tabac est également vivement recommandé. Enfin, une visite annuelle chez le dentiste permettra de dépister tout risque de récidive.