Récession gingivale : causes, conséquences et traitements | Clinique Citysmile

Récession gingivale : causes et traitement de la rétractation des gencives

Vos dents paraissent anormalement longues ? Vous ressentez depuis peu une hypersensibilité dentaire ? Ces signes trahissent généralement une récession gingivale. La gencive se rétracte, ce qui a pour conséquence de mettre à nu les racines. Cette rétractation des gencives est souvent la conséquence d’un brossage traumatique des dents. Elle peut aussi être liée à une maladie parodontale. Quelles sont les causes de la récession gingivale ? Peut-on corriger cette perte de gencive ? Et quelles sont ses conséquences ? Nous répondons à toutes vos questions sur ce problème de gencive qui doit vous amener à consulter un dentiste.

Qu’est-ce que la récession gingivale

On l’appelle aussi dénudation radiculaire, récession parodontale ou récession tissulaire marginale. La récession gingivale est caractérisée par une modification de la gencive, laquelle est perceptible au niveau du collet, c’est-à-dire la base visible de la dent. En se dégradant, la gencive laisse apparaître progressivement les racines dentaires. Les dents deviennent alors sensibles et elles paraissent plus longues.

Les causes de la récession gingivale

Les causes d’une rétractation des gencives sont multiples. Très souvent, ce phénomène est lié à une maladie telle qu’une gingivite ou une parodontite. La gencive est agressée par une accumulation de plaque dentaire et de tartre. Les bactéries se multiplient et déclenchent une inflammation de la gencive, laquelle perd progressivement en épaisseur et en hauteur.

Plusieurs facteurs anatomiques favorisent également le déchaussement des dents :

  • Un déficit naturel de tissu kératinisé
  • Une malposition dentaire
  • La traction exercée par le frein labial

On distingue également des facteurs déclenchants, qui fragilisent la gencive, tels que :

  • Un brossage excessif et traumatique de la dentition
  • Le tabagisme et la consommation d’alcool
  • Les piercings au niveau de la langue ou de la lèvre
  • L’onychophagie (habitude de se ronger les ongles)
  • La boulimie et l’anorexie, notamment quand ces troubles de l’alimentation se doublent de vomissements répétés
  • Une prothèse dentaire mal ajustée
  • Un traitement d’orthodontie mal contrôlé
  • Le bruxisme (grincement de dents)
  • Une carence en vitamine C (scorbut)

Comment soigner la récession gingivale

La rétractation de la gencive a certes des répercussions esthétiques sur le sourire, mais elle compromet aussi la santé bucco-dentaire. En effet, la dénudation radiculaire est propice aux infections bactériennes. Si la récession gingivale n’est pas stoppée, elle peut conduire à la perte des dents. C’est pourquoi, si vous constatez un problème de gencive, vous devez consulter un dentiste, lequel pourra vous expliquer comment faire repousser les gencives. Car les gencives ne « repoussent » pas d’elles-mêmes, l’intervention d’un spécialiste est indispensable. Plusieurs techniques permettent de restaurer les tissus (greffe de gencive, greffe osseuse) et de soigner les causes de la récession gingivale.

Conseils de prévention

La meilleure solution pour garder des gencives saines est d’adopter une bonne hygiène bucco-dentaire au quotidien. Utilisez une brosse à dents à poils souples pour ne pas irriter inutilement les gencives. Et complétez le brossage de dents par le passage de fil dentaire ou de soie dentaire afin d’éviter l’accumulation de plaque dentaire entre les dents. Enfin, une visite annuelle chez le dentiste permet de dépister et d’anticiper les problèmes.