Dent sur pivot : définition et indications | Clinique Citysmile

Dent sur pivot ou inlay-core : une solution prothétique pour restaurer une dent abîmée

Pour remplacer une dent abîmée, par une carie par exemple ou à la suite d’un traumatisme, le médecin dentiste pose une prothèse dentaire. Il en existe de différents types, adaptés à chaque situation. La dent sur pivot, appelée aussi « inlay-core », en fait partie. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les principales indications ? Cette prothèse est-elle différente de l’implant dentaire ? Nous répondons à toutes vos questions.

Une dent sur pivot : de quoi s’agit-il ?

On l’appelle également « dent à pivot » ou « inlay-core ». Le « pivot dentaire », ou « tenon », est une tige le plus souvent en fibre de verre que le médecin dentiste place dans la racine de la dent à traiter. Il sert de soutien à la structure qui permet de restaurer la couronne de la dent, c’est-à-dire sa partie visible. Une dent sur pivot se compose généralement de deux parties : le tenon placé dans la racine et un moignon qui supporte la restauration prothétique, à savoir une couronne dentaire.

Dans quel cas recourir à la dent sur pivot ?

La pose d’un inlay-core est indiquée pour reconstruire une dent dont les lésions ne peuvent être traitées par une simple obturation. Cette intervention est possible uniquement si la dent présente des racines en bonne santé. En effet, la racine doit présenter assez de structure pour recevoir l’inlay-core. Une fois que celui-ci est ancré dans la racine, la dent est suffisamment solide pour recevoir une couronne. Une dent sur pivot est aussi recommandée pour traiter une dent dévitalisée.

Comment se déroule la pose d’un inlay-core ?

Une dent sur pivot demande généralement plusieurs séances chez le médecin dentiste. Le plus souvent, il commence par dévitaliser la dent, c’est-à-dire qu’il élimine la pulpe. Puis, il insère un tenon dans le canal radiculaire. L’opération se déroule sous anesthésie locale.

Quelle est la différence entre une dent sur pivot et un implant dentaire ?

On confond souvent « dent sur pivot » et « implant dentaire ». Ces prothèses sont l’une et l’autre fabriquées en laboratoire, mais leurs indications sont différentes. En effet, alors que le pivot sert à consolider une dent pour qu’elle puisse recevoir une couronne, l’implant remplace les racines d’une dent manquante. Il ressemble à une vis, le plus souvent fabriqué en titane, et il est logé dans l’os alvéolaire. L’implant est surmonté d’un pilier, lequel reçoit ensuite une prothèse pour reconstituer la partie visible de la dent. En résumé, le pivot repose sur une racine saine, tandis que l’implant la remplace.

Dent sur pivot qui tombe : que faire ?

Avec le temps, sous les contraintes de la mastication, il arrive que l’inlay-core se descelle. Et, à terme, la dent peut tomber. Si vous avez une dent sur pivot et que celle-ci bouge, prenez rendez-vous avec votre dentiste. Celui-ci prendra la décision de resceller le pivot ou de le remplacer par un implant.