Implant dentaire et douleur : l’opération fait-elle mal ? | Clinique Citysmile

Implant dentaire et douleur : les réponses à vos questions

Si votre médecin dentiste vous a recommandé la pose d’un implant dentaire, vous vous posez sans doute la question de la douleur, pendant et après l’acte chirurgical. Cette interrogation est tout à fait légitime. Nos médecins dentistes le comprennent et favorisent le dialogue. En vous informant parfaitement sur l’opération à venir et en répondant à vos questions, ils participent à soulager votre anxiété. Sachez aussi que l’implantologie fait appel à des techniques moins invasives et, par conséquent, moins douloureuses. Et il existe des moyens de traiter la douleur de plus en plus efficaces.

La pose de l’implant est-elle douloureuse ?

La pose d’un implant dentaire, dans la grande majorité des cas, se déroule en différentes étapes :

  • Un bilan pré-implantaire, qui permet au médecin dentiste de poser un diagnostic et de choisir une solution d’implantologie adaptée à votre cas.
  • La pose de l’implant, c’est-à-dire d’une racine artificielle dans l’os de la mâchoire.
  • Après la phase d’ostéo-intégration, le médecin dentiste pose la couronne prothétique ou toute autre prothèse visant à restaurer la partie visible de la dent. Entre temps, vous pouvez bénéficier d’une prothèse provisoire.

L’opération en elle-même n’est pas douloureuse. La pose de l’implant se déroule en effet sous anesthésie locale.

Comment gérer la douleur après la pose d’implants dentaires ?

Comme tout acte chirurgical, la pose de l’implant occasionne des douleurs postopératoires. Celles-ci sont ressenties à des degrés variables selon le seuil de tolérance du patient. Toujours est-il que, pour vous aider à soulager la douleur après l’opération, le médecin dentiste prescrit des médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires.

Dans les 2-3 jours qui suivent l’intervention, de faibles saignements peuvent survenir. De l’enflure peut également apparaître au niveau de la zone traitée. L’œdème peut être réduit grâce à l’application d’une poche de glace.

Pour favoriser la cicatrisation et limiter la gêne occasionnée par la pose de l’implant, suivez ces quelques conseils :

  • Brossez-vous les dents normalement, avec une brosse à dents à poils souples
  • Évitez les aliments chauds et durs
  • Ne fumez pas
  • Limitez l’activité physique

Enfin, si les douleurs deviennent insupportables et que les symptômes cités précédemment persistent, prenez rendez-vous avec votre médecin dentiste.

Que faire si un implant bouge ou me fait mal ?

Un implant qui bouge ou vous cause des douleurs doit vous amener à consulter votre médecin dentiste. L’échec implantaire est rare, mais certains facteurs peuvent l’expliquer, comme un traumatisme, une infection, des causes mécaniques… Pour éviter les complications et favoriser la réussite de l’opération, adoptez une bonne hygiène bucco-dentaire et rendez visite à votre médecin dentiste au moins une fois par an.