Greffe de gencive : comment se déroule l’intervention | Clinique Citysmile

Greffe de gencive : une solution pour corriger la récession gingivale

La récession gingivale a diverses origines. Cette rétractation de la gencive se traduit par des racines dénudées, lesquelles sont alors plus sensibles. Et l’apparence du sourire peut être affectée. En effet, les dents semblent plus longues et des espaces se forment entre les dents. Une greffe de gencive peut alors vous être proposée par votre médecin dentiste. Cette opération de chirurgie muco-gingivale permet en effet de stopper la récession gingivale et d’en corriger les effets. Nous vous expliquons en quoi elle consiste.

Le principe de la greffe de gencive

Le principe de la greffe de gencive est relativement simple. Cette opération consiste à prélever de la gencive sur une zone donneuse avant de la greffer sur une zone receveuse, en l’occurrence la zone affectée par la récession gingivale. L’objectif de cette opération est de redonner de la hauteur et de l’épaisseur à la gencive afin de renforcer les tissus de soutien des dents et de recouvrir la racine dénudée d’une ou plusieurs dents.

Il existe plusieurs techniques de greffe gingivale. Le médecin dentiste choisit celle qui correspond à vos besoins, en fonction de l’emplacement et de la sévérité de la récession gingivale. On distingue principalement :

  • La greffe épithélio-conjonctive
  • La greffe de conjonctif enfoui

Quand et pourquoi faire une greffe gingivale ?

Une greffe de gencive est indiquée en cas de récession gingivale, à condition que le support osseux soit suffisant. Dans le cas contraire, une greffe osseuse peut être nécessaire.

La rétractation des gencives peut être due à des facteurs prédisposants (malposition dentaire, âge du patient, gencive naturellement fine…) ou à des facteurs déclenchants (bruxisme, brossage traumatique…). La principale cause de cette récession gingivale et du déchaussement des dents reste la gingivite et la parodontite.

La greffe de gencive est une technique chirurgicale à la fois :

  • Réparatrice: la gencive est renforcée et assure à nouveau ses fonctions de manchon étanche autour de la dent.
  • Préventive: les racines dentaires étant à nouveau couvertes par la gencive, elles sont moins vulnérables aux caries et à l’hypersensibilité dentaire. Qui plus est, l’apport de gencive peut être indiqué en prévention des éventuelles conséquences d’un traitement d’orthodontie ou de la pose d’une prothèse.
  • Esthétique: l’apparence du sourire est efficacement corrigée

Déroulement de l’opération

La greffe gingivale se déroule en trois étapes principales :

  1. La préparation du site receveur: la gencive affaiblie est « décollée » par le médecin dentiste. Il peut également la désépaissir pour laisser place au greffon.
  2. Le prélèvement du greffon, le plus souvent au niveau du palais. Dans certains cas, il est possible de prélever de la gencive au niveau des dents de sagesse quand celles-ci ont été extraites.
  3. La suture du greffon sur la zone receveuse.

Le tout se déroule sous anesthésie locale. Cette procédure peut être précédée par un nettoyage en profondeur des racines dentaires. En fonction de la technique de greffe, une à deux semaines après l’intervention, le médecin dentiste retire les fils de suture.

Postopératoire

La greffe de gencive ne présente pas de complications notables et son taux de réussite est conséquent. Après l’opération, la douleur peut être soulagée par la prise de médicaments antalgiques ou anti-inflammatoires que vous aura prescrits votre médecin dentiste. Il est également conseillé de :

  • Continuer à se brosser les dents, en évitant la zone greffée
  • Consommer uniquement des aliments liquides et froids pendant les 24 premières heures, puis des aliments mous et tièdes
  • Arrêter le tabac pendant au moins 3 semaines, avant et après l’intervention

Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations sur la greffe de gencive, contactez-nous.